Marguerite au 100 talents


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Lettres de sable consultable en ligne: http://margueriteau100talents.jimdo.com/
une expérience d'auto-édition en ligne: http://margueriteau100talents.jimdo.com et pour vous amuser à chanter sur un accompagnement guitare, profitez d'A pleine voix sur ce site jimdo de marguerite au 100talents

Partagez | 
 

 Un témoignage d'un auteur auto-édité sur internet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
sylvie
Admin
avatar

Nombre de messages : 458
Réputation : 3
Points : 4369
Date d'inscription : 07/07/2006

MessageSujet: Un témoignage d'un auteur auto-édité sur internet   Sam 13 Juin 2009, 11:22

Un avis qui date un peu ( 2004 ) mais qui reflète la démarche de beaucoup d'auteurs auto-édités, c'était sur http://www.ciao.fr/Imprimeur_conseil_pour_auteur_cherchant_a_s_auto_editer__Avis_705021

"Bien qu'étant un auteur déjà édité par des maisons d'édition (9 titres), j'ai souhaité faire paraître quelques ouvrages à compte d'auteur.
On peut trouver de nombreuses offres pour ce genre de travail et pas mal d'arnaques ou, tout simplement, des imprimeurs qui ne cherchent qu'à vendre du papier. Il existe plusieurs imprimeurs qui éxécutent les commandes on line quand on leur envoie le manuscrit sous forme PDF (ce qui reveint à dire qu'on a déjà tout fait soi-même : le texte, la relecture, la correction et la mise en page).
Quand on aime, on ne compte pas !
Travaillant sur Mac (c'est quand même ce qui se fait de mieux dans le domaine), j'ai d'abord eu des difficultés à trouver un programme PDF pas trop cher (voir gratuit). Adobe Acrobat n'ayant offert que le côté "Lecteur" avec mon OS9... mais on peut trouver.
C'est donc en pianotant sur Internet que je suis tombé sur NETPRINT, une entreprise qui semble solide et saine (vérification faite sur Internet, également). L'entreprise se situe en Isère (ZA des Condamines 38000 BRESSON. netprint@netprint.fr).
J'ai adressé une demande de devis en précisant ma demande : nombre de pages, traitement des fichiers PDF, impression couverture et texte, grammage du papier etc.etc.) En fait, toutes ces précisions ont pu être confirmées et développés lors d'un entretien téléphonique classique.
Ce qui est plus interessant (en plus d'un accueil attentif) c'est que le devis envoyé par la suite comportait une sorte de petit dossier guide pour auto-éditeur :
1/ Comment s'y prendre pour obtenir son numéro ISBN (pour savoir à quoi cela sert contacter l'AFNIl par exemple 33, rue Grégoire-de-Tours 75279 Paris cedex 06 par mail ou téléphone). L'imprimeur m'avait transmis un formulaire complet à renvoyer avec son devis. Pour info, ça permet d'obtenir une TVA à 5,5 % !
2/L'imprimeur se chargeant du dépôt légal, moyennant un supplément, (mais pas de lézard : c'est clairement indiqué sur le devis), reste à faire les démarches auprès de la Bibliothèque nationale car l'auteur doit déposer quelques exemplaires chez Elle (le nombre dépend des exemplaires imprimés).
Le devis demandé -pour une diffusion par mes soins, dans une zone restreinte (deux régions)- portait sur 300 exemplaires.
Par comparaison avec deux autres imprimeurs contactés, NETPRINT se situait dans la moyenne (Un peu plus de 1000€ pour 300ex. en un format de base A5, mais, en impression numérique, on peut faire beaucoup plus ou bien moins). Une autre entreprise (à Paris) était vraiment plus chère et moins conviviale. L'autre devis est à classer à part puisqu'il provient d'une imprimerie où je suis déjà édité par une maison d'édition.
Le problème ensuite est de vendre ses oeuvres pour rentrer dans ses frais et donner à son ouvrage un prix raisonnable (ne pas oublier que, dans le lot, il vfaudra "donner" des gratuits pour vous le faire connaitre de la presse, jeter des exemplaires qui auront été manipulé lors de salons etc.).
Auteur régionaliste (classé comme tel en tout cas) je me suis en effet déplacé de petits salons en petits salons au départ. Les débuts sont difficiles mais on finit par avoir un fond de clientèle en n'étant pas trop gourmand.
Attention aussi : Même si vous êtes hyper-fortiche en orthographe. Faites relire le manuscrit par une tierce personne auparavant. Une fpois qu'il sera mis en PDF, il n'y aura pas de moyen d'y revenir.
Les dépôts en librairie (sauf des copains) sont illusoires : Vous ne ferez pas le poids avec Hachette ou feu-Vivendi. Et si vous rêvez encore (moi aussi, ça m'arrive!) vous pouvez toujours tenter votre chance, auprès des "grandes maisons d'édition" (auto proclamées) ou essayer de gagner au "Millionnaire" : La probabilité de réussite doit être la même dans les deux cas !"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://marguerite.conceptbb.com/index.htm
 
Un témoignage d'un auteur auto-édité sur internet
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nojoud ALI (Yémen)
» Editer un livre déjà auto édité.
» Aurore: livres auto-édités (Pixie, MyCity, Les 5 Portes, Norigae)
» Débloquer auto. les images d'internet en reception de mail hotmail
» Ma BD auto-éditée, "Tangerine et Zinzolin"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marguerite au 100 talents :: MARGUERITE A LA FLEUR DES CHAMPS

on explore, on se pose des questions, on lit, on écoute, c'est le tamtam de la curiosité :: LES LIENS UTILES:Dédales en pétales

-
Sauter vers: