Marguerite au 100 talents


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Lettres de sable consultable en ligne: http://margueriteau100talents.jimdo.com/
une expérience d'auto-édition en ligne: http://margueriteau100talents.jimdo.com et pour vous amuser à chanter sur un accompagnement guitare, profitez d'A pleine voix sur ce site jimdo de marguerite au 100talents

Partagez | 
 

 L'écrivain marguerite Anna Gavalda en interview 31 01 08

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
jazzy

avatar

Nombre de messages : 34
Réputation : 0
Points : 4047
Date d'inscription : 16/10/2006

MessageSujet: L'écrivain marguerite Anna Gavalda en interview 31 01 08   Mer 06 Fév 2008, 23:04

Ouhlala on ne tient plus notre dernière petite fleur,…une marguerite à poil jaune croisée avec une impatience, …piou piou !

Il est dans les starting-blocks prêt à découvrir le nouvel univers qu’Anna Gavalda va tous nous inviter à découvrir prochainement avec la parution d’un nouvel ouvrage.

Piou piou explorateur officiel de marguerite, …je ne vous dis pas là ! il a la panoplie prête, pyjama chaussons, menthe à l’eau, édredon.

En attendant, très gentiment Anna a bien voulu nourrir notre site de ses réponses à une interview que nous lui avons proposée. De quoi faire patienter Piou Piou, parce que nous on commence à avoir le mal de mer !

Anna au secours, vite, le livre !




A fleur de mots, Anna Gavalda pour Marguerite au 100 talents, le 31 janvier 2008


Le but de notre forum repose sur le partage d’expériences afin d’aider tous ceux qui ont un projet d’écriture en leur apportant une meilleure connaissance du milieu littéraire qui nous entoure.
Le but de toutes ces questions c’est d’apprendre à mieux vous connaître dans votre métier d’écrivain…au-delà de cet acte que nous avons en commun de déposer un manuscrit chez un éditeur
.


1) Vous débutez l’année avec un nouveau roman, c’est comme une première fois, malgré le succès, que de déposer son manuscrit sur la table de l’éditeur?

C’est bien pire que la première fois !! A l’époque, je n’avais rien à perdre, rien à gagner, mon tirage était de 1500 exemplaires et personne ne m’attendait, aujourd’hui, le papier pour le tirage de départ a été acheminé chez l’imprimeur par six semi-remorques (six !) et je suis bien plus angoissée que ne le laisse paraître ! Le succès ne m’a jamais rassurée, bien au contraire, il me fragilise.... Je me raccroche à mes personnages (comme toujours) en espérant qu’ils sauront, eux du moins, trouver le cœur des lecteurs...

2) L'année 2007 a vu l'adaptation au cinéma et au théâtre de deux de vos romans " ensemble c'est tout" et « je l’aimais » :

a) est-ce que vous pensez que ça donne une autre vie à vos livres, est-ce que le film ou la pièce de théâtre donne ou redonne envie au spectateur d’aller à la source, c'est-à-dire au livre ?

Je ne sais pas. Probablement puisque les ventes en livre de poche ont suivi mais, vraiment, je ne sais pas. Il me semble que la plupart de ceux qui sont allés voir le film de Claude Berri l’avaient déjà vu « en solitude » et que cette version-là, la leur, était plus belle, plus profonde...

b) Est-ce que cela implique des différences dans l’écriture et l’adaptation ? Est-ce que vous avez été associée à ces écritures ? Quel a été votre ressenti sur ces adaptations, laquelle retient le plus votre préférence ?

Je n’ai jamais voulu être impliquée dans l’écriture des scenarii. Je n’ai pas voulu lire celui de « Je l’aimais ». Je laisse les sensibilités des autres s’exprimer librement et n’ai pas envie de les juger. C’est autre chose. Un autre point de vue, une autre lecture...
Aujourd’hui j’aimerais bien écrire un scénario original pour le cinéma mais en suis-je capable ?

3) Récemment vous êtes allée au Etats-Unis pour la sortie en Anglais de votre roman « Hunting and Gathering » ("Ensemble et c’est tout" en français) :

a) Savez-vous ce qui a plu au lectorat américain dans votre roman ?

Le côté frenchy, j’imagine... Paris, la Tour Eiffel, la cuisine et l’amoûûr...

b) Aux Etats-Unis, est-il plus facile, pour de jeunes auteurs, d’être publiés, dans la mesure où il y a une démarche de communauté pour s’entraider à se faire connaître et reconnaître (lulu.com,myspace…) ?

Je ne sais pas. Je ne me suis pas penchée sur ce problème. A mon avis, si vous écrivez un très bon livre, vous trouvez toujours un éditeur (ou un agent en l’occurrence) pour vous aider à défendre votre travail. Je ne crois pas tellement aux génies méconnus. Tout le problème est d’écrire « un très bon livre » justement ! Et là, il n’y a pas de pays ou d’Internet qui tienne, c’est un bras de fer entre vous et vous-même.

4) Est-ce que vous avez une expérience d’animation d’un atelier d’écriture ?

Non, je n’ai jamais animé d’atelier d’écriture. J’ai déjà beaucoup trop de mal à écrire moi-même pour me permettre de donner des conseils aux autres ! Je ne crois qu’en la vertu du travail. En ce qui me concerne, il n’y a pas une virgule ou un adjectif qui ne me pose problème et je travaille comme un chien pour que cela ne se sente pas, que j’ai travaillé... Plus une phrase est simple à lire, plus elle a été difficile à écrire. Et puis, il faut lire. Il faut lire beaucoup et il faut lire les Grands. Lisez une nouvelle de Maupassant par exemple, c’est toujours simplissime et formidablement efficace.


5) Les gens vous parlent-ils souvent de leur difficulté à être publié ?

Non, ils me parlent de leur plaisir de lecteurs. Ou ils me parlent d’eux-mêmes, de leurs vies, de leurs colères, de leurs angoisses, de leurs amours...


6) Vous avez réussi à faire de votre métier l'écriture, est-ce que vous pensez que l'on peut écrire et être publié alors que l'on fait ça en amateur à côté de sa vie professionnelle ?

Bien sûr ! J’ai des tas d’exemples en tête ! De très grands écrivains qui menaient une double vie... Maupassant, pour le citer de nouveau, écrivait déjà quand il était encore fonctionnaire... C’est encore plus difficile quand, en plus d’un travail, vous avez des enfants à élever mais prenez le cas d’Agota Kristof, immense écrivain et qui, pourtant, a connu des conditions d’écritures très difficiles... Quand vous êtes habité, quand vous portez un monde en vous, rien ne résiste à ça, pas même la vie quotidienne...



7) Pensez-vous que l'édition électronique et le net en général peuvent révolutionner le monde de l'édition ou au moins aider ceux qui veulent publier hors des chemins habituels ?

Oui, probablement, Internet n’a pas fini de bouleverser les cadres établis. Je passe déjà trop de temps devant un écran pour « naviguer » en dehors de mes heures de travail, mais je suis certaine qu’il y a des choses formidables sur la toile... Tout cela finira bien par se faire savoir un jour...

8 ) On dit parfois qu’un livre ne vient jamais à nous par hasard. Est-ce pareil pour l’auteur en recherche d’éditeur à votre avis ? D’après vous, faut-il favoriser l'auto-édition ou bien les rencontres des auteurs avec des éditeurs potentiels par des salons-rencontres ? Ou bien est-ce le livre qui finit toujours par trouver son éditeur si le livre est là dans sa sincérité ?

Le problème, ce n’est pas de se faire éditer, le problème c’est d’écrire un texte qui soit assez fort pour toucher des gens inconnus de vous. Une fois que ce texte existe, l’éditeur suivra, j’en suis convaincue. Et je ne dis pas cela par arrogance, parce que je serais soit disant de l’autre côté de la barrière, je dis cela parce que je le crois. Mon éditeur aurait très bien pu refuser mon dernier roman et il peut encore refuser le prochain. (C’est d’ailleurs ma chance...) C’est ce que je vous disais plus haut, je me sens débutante devant chaque nouvelle page blanche, voire devant chaque nouvelle phrase et c’est entre moi et moi-même que la partie se joue...


9) Votre roman « ensemble c’est tout » où en principe ceux qui n'ont aucune chance seuls arrivent ensemble à faire quelque chose a été le point de départ de « marguerite au 100 talents ». Sans même nous connaître, alors même que le projet n’était inscrit sur le papier qu’en intention, vous avez accepté d’être notre marraine de cœur.
Pourquoi avoir accepté d’être une des marguerites de ce projet, offrir comme aujourd’hui votre soutien, alors que vous êtes débordée de travail et de sollicitations ? Pensez-vous qu'un forum comme marguerite pourrait être le point de départ de quelque chose ?


Parce que j’aime les fleurs. Et surtout les marguerites, depuis les toutes petites pâquerettes sauvages jusqu’aux grandes « Reines » qui mettent le bazar dans les plates-bandes élégantes et puis parce que j’aime le mot « talent » et suis persuadée que nous en avons tous... Mais, l’important, je le répète, c’est le plaisir que l’on prend à écrire, le plaisir de ce moment où l’on est seul avec ce que l’on crée, cela personne ne vous le prendra jamais et n’appartient qu’à votre belle solitude... Proust a dit : « Pour écrire pour tous il faut écrire pour soi » et Proust n’était pas le genre à dire des bêtises !



Anna Gavalda est l’auteur de plusieurs romans ayant rencontré un très grand succès, Je voudrais que quelqu’un m’attende quelque part, Je l’aimais, Ensemble, c’est tout
(Editions J’ai lu et Editions Le Dilettante)


Un grand merci à Anna

Citadelle, Saviezza et Sylvie

_________________
Oun Oun et meuh meuh pour toujours
Revenir en haut Aller en bas
sylvie
Admin
avatar

Nombre de messages : 458
Réputation : 3
Points : 4369
Date d'inscription : 07/07/2006

MessageSujet: Re: L'écrivain marguerite Anna Gavalda en interview 31 01 08   Mar 03 Nov 2009, 20:11

Des nouvelles de notre marraine dans l'actualité littéraire avec L'échappée Belle, le site des éditions Le Dilettante propose plusieurs documents dont l'interview d'Anna sur France Inter

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://marguerite.conceptbb.com/index.htm
 
L'écrivain marguerite Anna Gavalda en interview 31 01 08
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Anna Gavalda
» LA CONSOLANTE d'Anna Gavalda
» ENSEMBLE C'EST TOUT d'Anna Gavalda
» JE L'AIMAIS d'Anna Gavalda
» Anna GAVALDA - La Consolante

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marguerite au 100 talents :: LES TRIBULATIONS DE MARGUERITE :: Idées, Expériences et Interviews-
Sauter vers: