Marguerite au 100 talents


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Lettres de sable consultable en ligne: http://margueriteau100talents.jimdo.com/
une expérience d'auto-édition en ligne: http://margueriteau100talents.jimdo.com et pour vous amuser à chanter sur un accompagnement guitare, profitez d'A pleine voix sur ce site jimdo de marguerite au 100talents

Partagez | 
 

 L'Oeil d'Or en interview

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
sylvie
Admin
avatar

Nombre de messages : 458
Réputation : 3
Points : 4430
Date d'inscription : 07/07/2006

MessageSujet: L'Oeil d'Or en interview   Mar 04 Déc 2007, 18:22

Interview de l’œil d’Or:
Merci d'avoir joué le jeu de l'interview en amont du salon des éditeurs indépendants que l'Oeil d'OR co-organise avec Passage piétons à la Halle St Pierre




-Vous présentez comme une petite maison d’édition …

Qu’est ce que ça veut dire petit dans le monde de l’édition ?
Disons une petite structure (zéro, un ou deux salariés, trois ou quatre fidèles…) avec un catalogue raisonné et durable (peu de titre, mais fait pour vivre quelques dizaines d’années)


-Vous utilisez un vocabulaire qui sûrement relève de mots extraterrestres par rapport aux lois du marché : « aventure », « coup de cœur », «création »… c’est encore possible de rechercher ces marges là de la publication ?-

Oui, mais je n’ai pas l’impression que cela soit si exceptionnel.
L’idée simple est de trouver la bonne péréquation entre un livre, sa forme, son coût et son public - c’est un art assez subtil et assez irrationnel, mais disons que l’on peut avoir un coup de cœur pour un livre destinée à… 600 lecteurs, et un autres pour un ouvrages destinée à 2000 lecteurs. C’est la bonne perception de ces choses là qui ensuite nous laisse la liberté de faire un peu ce que l’on veut.


-Avec les éditions Passage Piétons vous organisez un salon des éditeurs indépendants pour lequel vous avez convié 40 de vos collègues.
Pourquoi créer ce rassemblement, depuis quand existe-t-il, quels sont ses objectifs, quelles rencontres recherchez vous ? Pourquoi ces 40-là ?


Ce sont quarante éditeurs que l’on ne trouve pas de manière frontale dans toutes les librairies, qui font tous du bon travail. C’est donc une manière de se mettre en avant. L’altérité est toujours agréable, plein de livres côte à côte ce n’est pas mal, et le but, c’est de vendre.

-Est-ce qu’il faut recourir à des techniques d’économies solidaires pour pouvoir exister lorsque l’on est un petit éditeur ?

-Plutôt économie de décroissance que solidaire. Les éditeurs préfèrent l’indépendance à la solidarité, ce qui ne me choque pas vraiment. Suis assez comme ça. Je préfère privilégier des associations informelles, souples.

-Les « petites » éditions jouent la diversité et la mixité des approches en faisant se rencontrer arts plastiques et écriture, photos et textes,…on dirait que l’innovation et la bouffée d’oxygène semblent être la force de ces artisans ?

-Même chose chez les gros ; l’innovation n’est pas lié à une économie mais à des choix d’individus. Certains éditeurs aiment l’interdisciplanirité, d’autre non. Je ne sais pas trop ce que le mot innovant veut dire en édition. Publier un texte de la Grèce antique, cela peut-être très innovant.

-Comment vous expliquez qu’il y ait autant de gens qui cherchent à se faire publier (textes, photos, dessins …) et si peu d’auteurs qui trouvent une maison d’édition ? Tous ces anonymes sont nuls, il faut leur apprendre à écrire et photographier, dessiner… ou bien …comment les faire se rencontrer entre celui qui publie et celui qui cherche à se faire publier ? Comment connaître tous ces éditeurs qui de surcroît sont sur des champs parfois très spécialisés ?

-Je ne sais pas trop. Quasiment tous les manuscrits que je reçois n’ont rien à voir avec ce que je fais, ce qui me laisse un peu perplexe…

-Lorsque des auteurs recourent à l’auto-édition, c’est un échec pour vous ?

-Non. L’échec, c’est quand l’autoédition est accompagnée d’un discours amer. Mais il y a de très beaux livres en autoédition. Après, vendre de l’autoédition, voilà qui est complexe…

-Nous nous appelons Marguerite au 100 talents. Le au est au singulier pour dire le principe du sans talent que nous sommes. Et pourtant nous sommes, comme beaucoup une vie, avec ses côtés positifs et ses doutes, ses petites histoires à faire partager aussi humbles soient-elles elles sont le quotidien de notre humanité. De même qu’il y a une histoire dans l’Histoire, il y a une humanité dans l’Humanité. Aussi maladroite et imparfaite soit notre écriture elle est humaine, comme une simple lettre peut toucher par sa banalité, juste par sa présence. Dès fois n voudrait avoir la force de prendre tous les manuscrits de tous ces inconnus, tous ces petits cahiers à spirale ou à carreaux qui sont dans le tiroir d’une table, sous un matelas caché, dans une enveloppe fermée qui sera rejetée…bref tous et on voudrait convaincre la Poste, les maisons de retraite, les bibliothèques, les professions ayant des salles d’attente, …de les laisser là aux yeux qui passeraient, en lecture. Comme ça à droite à gauche, paf, des écrits en liberté…Vous y croyez à notre idée ?- -

Mmmmm, littérature ou performance ? Textes rédigés pour la lecture, ou instants volés ? Confession ou exhibition ? Voilà en tout cas qui pose de vraies questions.


-Quelles autres questions vous auriez aimé que je vous pose ?

-Cette question, c’est un peu comme le troisième vœux qui consiste à demander 100 autres vœux, non ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://marguerite.conceptbb.com/index.htm
 
L'Oeil d'Or en interview
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Gauri parle de SRK...interview de 2000
» Tobi et son plan Oeil de la lune
» La petite Emission #8 : Interview de Simon Bisley
» Le Capitaine Dadis Camara (Interview dans sa chambre à coucher).
» Indice et Clin d'oeil

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marguerite au 100 talents :: LES TRIBULATIONS DE MARGUERITE :: Idées, Expériences et Interviews-
Sauter vers: