Marguerite au 100 talents


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Lettres de sable consultable en ligne: http://margueriteau100talents.jimdo.com/
une expérience d'auto-édition en ligne: http://margueriteau100talents.jimdo.com et pour vous amuser à chanter sur un accompagnement guitare, profitez d'A pleine voix sur ce site jimdo de marguerite au 100talents

Partagez | 
 

 L'interview des éditions Passage Piétons

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
sylvie
Admin
avatar

Nombre de messages : 458
Réputation : 3
Points : 4430
Date d'inscription : 07/07/2006

MessageSujet: L'interview des éditions Passage Piétons   Lun 03 Déc 2007, 16:07

Merci à Passage Piétons d'avoir joué le jeu de l'interview en amont du salon des éditeurs indépendants qu'elle co-organise avec l'Oeil d'Or à la Halle St Pierre




-Vous présentez comme une petite maison d’édition …
Qu’est ce que ça veut dire petit dans le monde de l’édition ?


Que ce n’est pas nous qui inondons le marché, comme il est souvent dit. Qu’une seule personne y est à l’œuvre, et que nous n’en vivons pas.
Que nous faisons moins de 10 titres par an


-Vous utilisez un vocabulaire qui sûrement relève de mots extraterrestres par rapport aux lois du marché : « aventure », « coup de cœur », « création »…c’est encore possible de rechercher ces marges là de la publication ?

-Pour ce qui me concerne, je n’emploie pas ces mots. Mon parcours est totalement logique. L’édition est un acte politique, dans mon cas et il n’est pas besoin d’éditer Chomsky pour ça ni d’avoir un couteau entre les dents.
-C’est en même temps un suicide élégant (d’abord financier).


-Avec les éditions Passage Piétons vous organisez un salon des éditeurs indépendants pour lequel vous avez convié 40 de vos collègues. Pourquoi créer ce rassemblement, depuis quand existe-t-il, quels sont ses objectifs, quelles rencontres recherchez vous ? Pourquoi ces 40 là ?

-Parce qu’on a besoin de montrer et vendre des livres pour en faire d’autres.
-Qu’il est quand même plus gai de proposer un large choix, rien que pour voir celui que font les visiteurs et ça c’est gai aussi.
-Ces éditeurs-là parce qu’on ne les trouve pas facilement.


-Est-ce qu’il faut recourir à des techniques d’économies solidaires pour pouvoir exister lorsque l’on est un petit éditeur ?

-Non, au contraire, ceux qui s’en sortent le mieux font les cavaliers seuls
-(Cheyne, Poisson soluble… ce qui n’enlève rien à leur mérite).


-Les « petites » éditions jouent la diversité et la mixité des approches en faisant se rencontrer arts plastiques et écriture, photos et textes,…on dirait que l’innovation et la bouffée d’oxygène semblent être la force de ces artisans ?

Le « petit éditeur » est une personne et non pas une organisation ni un système.
C’est de l’artisanat qui utilise les mêmes fabrications que l’industrie, c’est un peu la le hic.



-Comment vous expliquez qu’il y ait autant de gens qui cherchent à se faire publier ( textes, photos, dessins …) et si peu d’auteurs qui trouvent une maison d’édition ? Tous ces anonymes sont nuls, il faut leur apprendre à écrire et photographier, dessiner… ou bien …comment les faire se rencontrer entre celui qui publie et celui qui cherche à se faire publier ? Comment connaître tous ces éditeurs qui de surcroît sont sur des champs parfois très spécialisés ?

-L’auteur trouve son éditeur quand il cesse de regarder son nombril.

-Lorsque des auteurs recourent à l’auto-édition, c’est un échec pour vous ?

Aucune âme de Saint Bernard, pourquoi un echec ??? nous n’avons pas la mission de sauver les auteurs, ni le monde.
L’auto-édition est tout à fait autre chose, il y a les hommes qui ont besoin des autres pour vivre et ceux qui s’auto-suffisent, ils s’auto-éditent aussi, et c’est très bien comme ça.

-Nous nous appelons Marguerite au 100 talents. Le au est au singulier pour dire le principe du sans talent que nous sommes. Et pourtant nous sommes, comme beaucoup une vie, avec ses côtés positifs et ses doutes, ses petites histoires à faire partager aussi humbles soient-elles elles sont le quotidien de notre humanité. De même qu’il y a une histoire dans l’Histoire, il y a une humanité dans l’Humanité. Aussi maladroite et imparfaite soit notre écriture elle est humaine, comme une simple lettre peut toucher par sa banalité, juste par sa présence. Dès fois on voudrait avoir la force de prendre tous les manuscrits de tous ces inconnus, tous ces petits cahiers à spirale ou à carreaux qui sont dans le tiroir d’une table, sous un matelas caché, dans une enveloppe fermée qui sera rejetée…bref tous et on voudrait convaincre la Poste, les maisons de retraite, les bibliothèques, les professions ayant des salles d’attente, …de les laisser là aux yeux qui passeraient, en lecture. Comme ça à droite à gauche, paf, des écrits en liberté…Vous y croyez à notre idée ?

-Non, j’aime la pudeur, le silence ou bien l’expression élaborée, excusez moi.
-La reconnaissance de l’autre, en ce que vous dite devrait pouvoir se passer d’une trace, de preuve et rester dans l’éphémère bonheur d’un regard, d’un sourire.
-« tout homme est artiste » Joseph Beuys
-dans la mesure où tout ce qu’il fait est inspiré, ce qui n’a rien à voir avec l’œuvre.

-Quelles autres questions vous auriez aimé que je vous pose ?

Pourquoi l’éditeur met tant d’énergie au service du travail et l’expression
de quelqu’un d’autre ? et c’est très bien que vous ne l’ayez pas posé
car je me le demande encore.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://marguerite.conceptbb.com/index.htm
 
L'interview des éditions Passage Piétons
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Interview des Éditions Akileos.
» Rails dans le paysage...
» le passage piétons correction
» Conseils illustrateurs Interview du DA des éditions Hatier
» Guardian : le passage piéton du futur délimité par des rayons laser

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marguerite au 100 talents :: LES TRIBULATIONS DE MARGUERITE :: Idées, Expériences et Interviews-
Sauter vers: